LA BASE HELIOS C'EST QUOI ?

Une idée simple...


La base HELIOS (Hélios est le dieu du soleil dans la mythologie grecque) a été créée sur le modèle de l'excellent site IMCDB.org qui enregistre tous les véhicules présents dans les films avec la particularité pour cette base de rechercher les véhicules principalement autour de leur immatriculation. Concrètement, l'idée de la base HELIOS est de recenser les véhicules dans les films, téléfilms et séries FRANCAISES (et progressivement dans la publicité, cette possibilité étant en cours d'étude) avec l'immatriculation qu'ils arborent dans le film et de vérifier l'authenticité ou la cohérence des numéros, voir même de les comparer avec les numéros réels lorsqu'ils existent.
Le but est d'être toujours le plus précis possible, les amateurs de plaques que nous sommes peuvent parfois voir un excellent film "gâché" par des incohérences de numéros, d'époques, de générations de véhicules ou de faux raccords ce qui, sans retirer les qualtés d'un film, lui enlève un peu de son excellence...

Comment déterminer l'authenticité d'un numéro au cinéma ?

Vaste question à laquelle nous pouvons donc tenter de répondre sur ces modestes pages.

La première réponse n'est pas forcément la meilleure et pourra peut-être décevoir car certains films vont parfois loin dans le détail.
En effet, s'il y a bien un sujet ou chaque scénariste est libre de ses choix, c'est bien celui des véhicules. Il y a évidemment des critères de date selon que l'action se déroule au présent ou une époque antérieure et des critères budgétaires qui vont conditionner certains choix mais, dans la plupart des films, il n'y a pas vraiment de contraintes de choix. Des véhicules seront loués pour le tournage soit auprès des constructeurs, soit en agence spécialisées dans le domaine, soit auprès de particuliers disposant du véhicule correspondant aux attentes des scénaristes.

Reste ensuite le détail de l'immatriculation et malheureusement, c'est souvent là que le bât blesse. Pourquoi ? Par méconnaissance ou par négligence. En effet, si un film se déroule au présent, il n'y a que deux cas de figures, soit on laisse l'immatriculation du véhicule utilisé (le cas par exemple de la sage des films 'Camping' où la plupart des véhicules portent leur immatriculation normale et beaucoup de véhicules de second plan également), soit un choix est fait d'utiliser un faux numéro plus ou moins réaliste et fantaisiste (numéro trop en avance sur l'époque, combinaisons de lettres inutilisées normalement). Sur ce dernier point, la difficulté restera de déterminer à quel point l'immatriculation est réaliste ou non et il faut avouer que parfois, les choix sont tirés par les cheveux...
Si le film se déroule dans une action passée, ça se complique, le véhicule doit être en accord avec la date de l'action et l'immatriculation doit rester proche de celle utilsée à l'époque de l'action. Nous ne pouvons que recommander aux scénaristes de consulter de vrais passionnés car parfois les choix sont hasardeux. Par exemple, le film BIS de Dominique Farrugia sorti en salle en 2015 se déroule, d'après le scénario, en 1986. Bonne idée alors que d'utiliser une Citroën BX pour le rôle de Julien Boisselier qui incarne le père de Kad Merad dans le film. Sauf que... La Citroën BX utilisée est une version phase 3 sortie en 1991 (pour être complètement précis, le véhicule du tournage a été mis en circulation en 1992) et cela se voit immédiatement par les amateurs de Citroën et l'immatriculation 4521 UJ 75 qu'elle arbore date, quant à elle, d'octobre 1967, très loin donc de la date de commercialisation de la BX mise sur le marché en 1983. Elle possède au moins des plaques noires dans le film mais il faut avouer que si la voiture est plutôt propre et sympathique, pour la cohérence, le bilan reste mitigé. Avouons qu'il ne reste plus beaucoup de véhicules de 1986 encore en circulation et qu'avec un peu d'aide, il y avait moyen d'avoir quelque chose de plus crédible...

Parfois c'est aussi un faux raccord qui tue, Les Visiteurs est un bon exemple où la Safrane prend selon les scènes une immatriculation 9810 TX 60 (qui date de la fin des années 80 soit bien avant la commercialisation du véhicule) et 8923 VB 11 qui, quant à ellen'a jamais été distribuée dans le département de l'Aude (le département a terminé à RK 11 en octobre 2009). Pire, le film Les Visiteurs 2 remplace Valérie Lemercier par Murielle Robin et la Safrane par une Volkswagen Passat B5, ce qui oblige à tourner à nouveau les scènes de résumé en début de film et l'on aperçoit la Passat avec une immatriculation dans le département de la Dordogne mais également avec un numéro 475 W 28. Bref, ici c'est du tout faux pour les choix...

Tout cela pour dire que cette page est une page d'observation d'une part, nous sommes amateurs d'immatriculations, d'automobiles et aussi de bons films, mais aussi, un moyen subtil d'indiquer les erreurs à ne pas reproduire. Nous ne sommes pas rancunnier, un bon film reste un bon film...



On y va ? Recherche dans la base