DONNEES GIRONDINES

Dîtes "33"
ACCUEIL DU SITE | DOCUMENTATION | [ARTICLE]


En quelques dates



Chronologie des immatriculations en Gironde


Sources : Archives départementales de la Gironde Registres 1 SR/I 1 - 1 SR/I 187 et 20 W 53, Romain Hobé, SFPI, STNI Septembre 1900 - Premier système d'immatriculation. L'arrondissement de Bordeaux est désigné par la lettre B. La toute première immatriculation de l'histoire de la Gironde est donc : 1 B.
Elle a été attribuée le 1er octobre 1901 à une Panhard et Levassor B1, numéro de série 890.

Suivront ensuite pour l'arrondissement de Bordeaux :

- 1-BB le 25 février 1904
- 1-B2 le 8 avril 1906
- 1-B3 le 10 août 1907
- 1-B4 le 1er octobre 1908
- 1-B5 le 12 août 1909
- 1-B6 le 8 juin 1910
- 1-B7 le 29 mars 1911
- 1-B8 le 28 octobre 1911
- 1-B9 le 21 juin 1912
- 1000-B le 30 janvier 1913
- ...
- 8694-B3 : dernier le 28 février 1923 (découpage départemental ensuite)

Pour les séries spéciales (véhicules de marques étrangères - autos, motos et camions -, cycles, cars, réceptions aux Mines à titre isolé, etc.) commune à tout l'arrondissement :

- 8695 à 9999-B3 du 1er mars 1923 au 25 janvier 1924
- 1 à 999-P1 du 25 janvier au 31 décembre 1924
- 1000 à 2887-P2 du 2 janvier 1925 au 29 septembre 1928 (dernier attribué)

1902 / 1903 - Le numéro 999 B approchant, Bordeaux sera dans un premier temps désigné par la combinaison BA puis B2 à B9. Il en sera de même par la suite avec les lettres P et K.

1910 - La numérotation passe désormais d'une série de 999 numéros à 9999 numéros.

Département de la Gironde :

- 1000 à 9999-P1 du 1er mars 1923 au 28 février 1925
- 1000 à 9999-P3 du 28 février 1925 au 23 septembre 1926
- 1000 à 9999-K5 du 23 septembre 1926 au 22 mars 1928
- 1000 à 5550-K8 du 22 mars au 29 septembre 1928

29 septembre 1928 - Mise en place du second système d'immatriculation qui devient départemental. La Gironde se voit affecter la combinaison GA. Le système débute donc à 1 GA et c'est une Panhard et Levassor X 59 numéro de série 70283.
Le 9999 GA étant atteint, on y greffe un chiffre tournant de 1 à 9 ce qui donne les séries 1 GA1 à 9999 GA1 puis 1 GA2 à 9999 GA2 et ainsi de suite jusqu'à 9999 GA9. Ce numéro ayant été atteint avant 1950, la Gironde à ensuite hérité de la combinaison GC. Lors de la mise en place du nouveau sytème en 1950, la Gironde en est à 6387-GC5.

1er avril 1950 - Mise en place du troisième sytème de numérotation désigné par la suite sous l'acronyme FNI (Fichier National des Immatriculations). Le numéro 1 A 33 est attribué à une Citroën Traction 11B noire, numéro de série 182 058. Ce véhicule était précédemment immatriculé dans les Basses-Pyrénées sous le numéro 6296 NM 5 du 24 mars 1950.

7 novembre 1950 - Pour anticiper une saturation trop rapide du système d'immatriculation, la Gironde compte désormais 9999 numéros par série. C'est la série Q 33 qui représente la première série à dépasser les 1000 immatriculations.

29 mars 1954 - Passage du 999 Z 33 au 1 AA 33 (attribué à une Peugeot 203)

1er janvier 1959 - Adoption du système FNI sur les plaques W et WW.

12 juillet 1962 - Attribution du 1 BA 33 (plusieurs registres ouverts en simultané, le 9999 AZ 33 n'est pas attribué au moment de la délivrance du 1 BA 33)

14 mars 1968 - Attribution du 1 CA 33 (plusieurs registres ouverts en simultané, le 9999 BZ 33 n'est pas attribué au moment de la délivrance du 1 CA 33)

18 mars 1968 - Arrêt prématuré de la série BY 33 au numéro 6350 BY 33 (raison inconnue)

7 septembre 1972 - Attribution du 1 DA 33

18 mai 1976 - Attribution du 1 EA 33

22 octobre 1976 - La circulaire Poniatowski impose la suppression des chiffres de 1 à 10 et du numéro de département. La première série à en faire les frais est la série EE 33, exit donc les 1 à 10 EE 33 et 33 EE 33.

6 mai 1977 - Informatisation des registres d'immatriculation. Arrêt papier au numéro 3372 EH 33 (caravane Eiffeland) et reprise informatique au 11 EJ 33.

31 mai 1979 - Attribution du 11 FA 33 (Oldsmobile Cutlass)

30 avril 1982 - Attribution du 11 GA 33 (Renault 4)

18 février 1985 - Attribution du 11 HA 33 (Autobianchi A112)

1986 - La lettre U est supprimée. En Gironde 9999 HU 33 reste le tout dernier U attribué à une Renault 21 2.1D 68ch immatriculée le 7 janvier 1987.

19 novembre 1987 - Attribution du 11 JA 33 (Ford Orion)

27 novembre 1989 / 9 janvier 1990 - Grêve à la Préfecture de la Gironde. 2173 JX 33 est le dernier numéro distribué au soir du 27 novembre (Renault 21 neuve) et 2175 JX 33 étant distribué le 9 janvier 1990 (Peugeot 309). Seul le 2174 JX 33 sera attribué entre les deux dates le 13 décembre 1989 à une Volkswagen Golf II neuve...

22 mars 1990 - Attribution du 11 KA 33 (Honda Prelude)

19 juin 1992 - Attribution du 11 LA 33 (Jaguar Daimler)

1er janvier 1992 - Modification des plaques domaniales.

1er janvier 1993 - Les plaques rélectorisées sont rendues obligatoires. On commence à voir quelques plaques réflectorisées en 1992 durant la série LC 33 mais c'est à la série LF 33 (au numéro 4772 LF 33 plus exactement) qu'elles deviennent obligatoires.

1er décembre 1994 - Attribution du 11 MA 33

1er octobre 1996 - L'eurobande 'F' a désormais une vraie place sur les plaques d'immatriculation. Il devient obligatoire le 1er juillet 2004.

9 avril 1997 - Attribution du 11 NA 33

23 juin 1999 - Attribution du 11 PA 33 (BNC Monza)

27 septembre 1999 / 25 octobre 1999 - Polémique en Gironde lors de la distribution de la série PD 33. Des propriétaires tentent même un refus de carte grise au guichet et les immatriculations sont freinées, la plupart attendant la série PE 33. Malgré tout, les 9988 numéros de la série PD 33 seront distribués. Dix ans plus tard, quelques uns circulent encore mais la plupart se sont empressés de les faire réimmatriculer... Pour l'anecdote, le 11 PD 33 était porté par une Volkswagen New Beetle gris clair. Ses propriétaires, qui sont partis ensuite résider à Nantes, ont dû anticiper la réimmatriculation du véhicule en 44 car leur plaque arrière a été volée. De ce fameux numéro, il ne reste donc plus que la plaque avant récupérée par un collectionneur ami des propriétaires... La plaque arrière existe certainement toujours, mais étant issue d'un vol, n'a aucune valeur dans le monde des collectionneur de plaques... Ironie du sort, le nouveau système SIV mis en place en 2009 attribue désormais la série PD et chacun doit faire avec...

3 mai 2001 - Attribution du 11 QA 33 (Audi A6 II)

22 Mai 2002 - Saut de la série QQ 33 pour éviter de reproduire la polémique suscitée par la série PD 33.

3 janvier 2003 - Attribution du 11 RA 33 (Renault Fuego)

16 novembre 2004 - Attribution du 11 SA 33 (Renault Megane II)

1er Janvier 2006 - Mise en place des immatriculations temporaires WWF (importations), WWP (sous préfecture de Langon) et WWM (sous préfecture du Bassin d'Arcachon).

21 Février 2006 - Saut de la série SS 33.

28 juillet 2006 - Attribution du 11 TA 33 (Renault Scenic II)

12 novembre 2007 - Sur ordre du préfet, Mr Francis Idrac et afin de préparer la mise en place du système d'immatriculation national (SIV), la Gironde stoppe définitivement l'attribution de numéros réservés. Depuis la toute première immatriculation 1B attribuée en 1900 à une Panhard & Levassor modèle... B1, la Gironde avait jusqu'ici toujours permis de belles réservations de numéros comme le 4 CV 33 sur une Renault 4 CV ou le 11 GB 33 de Claude Bez. Cet ordre stoppe plus d'un Siècle de jolis numéros girondins, c'est la fin d'une (belle) époque...

3 mars 2008 - Attribution du 11 VA 33 (Iveco Daily III)

15 avril 2009 - Le quatrième système d'immatriculation à numérotation nationale dénommé SIV (Système d'Immatriculation des Véhicules) est mis en place pour les véhicules neufs et importés alors que la Gironde affiche 5134 VR 33 à son compteur. La toute première immatriculation SIV distribuée en Gironde est le AA-029-AA (numéro porté par une Renault Clio III noir). Le 15 octobre 2009, le système s'arrête complètement. Une page se tourne...

13 octobre 2009 - Fin totale du système FNI à 16h00. Le tout dernier numéro distribué à jamais en Gironde est le 1846 VW 33. Il est détenu par un Nissan Almera Tino 2.2 vDi 16v gris clair provenant de Charente-Maritime (muté SIV en mars 2010). A compter de cette date, toute modification ou création de certificat d'immatriculation (on ne dit plus carte grise) entraîne systématiquement la disparition du numéro FNI au profit d'un numéro SIV. Peu à peu, les plaques en 33 vont donc disparaître au gré des transactions, changement d'état matrimoniaux et changements de domicile. Les plaques que nous avons donc tous connus jusqu'ici vont vite devenir des collectors et, c'est d'ailleurs le cas de ce fameux 1846 VW 33 puisqu'il est passé dans le SIV durant le premier semestre 2010, soit moins d'un an après son attribution. Triste sort donc, il n'aura eu qu'un maigre sursis qui ne nous aura pas laissé le temps de le prendre en photo et son propriétaire ignore sans doute qu'il a détenu un numéro collector... A défaut, nous avons réussi à photographier celui qui le précède, le 1845 VW 33 attribué à un Citroën C15 blanc, c'est toujours mieux que rien mais vraiment dommage tout de même... En tout, sur le premier semestre 2010, se sont pas moins de 10 départements, qui, comme la Gironde, ont laissé filé leur dernier numéro attribué au profit du SIV et c'est donc une véritable course contre la montre qui est engagée pour tous les photographier avant leur disparition totale. L'union faisant la force, sur ce même premier semestre, nous en avons sauvé 28 sur les 101 attribués.

BASE DE DOCUMENTATION SPECIFIQUE 33

NOS ARTICLES

# Date de publication Titre Catégorie
26-02-2022 Les immatriculations en Gironde en quelques mots ARTICLE
26-02-2022 Les raisons d'un retard ARTICLE
26-02-2022 En quelques dates ARTICLE
28-02-2022 Les séries à problème ARTICLE
28-02-2022 La revue de presse ARTICLE
21-03-2022 Quelques numéros girondins célèbres ARTICLE